LOGO--CSC-FINAL

bandeaux-bibliotheque

Café livres du 19 septembre 2018

Nous voilà à nouveau réunies autour de nos lectures. Choix toujours aussi éclectique et passionnant. Un regret exprimé, qu'il n'y ait pas de lecteurs masculins à ces rencontres. Ils existent pourtant ......

Prochain café livres le 17 octobre dès 9h30

Lectures présentées ce jour :
Les livres marqués par *** ont fait l'objet de votre sélection.

Maguie :
Au petit bonheur la chance par Aurélie Valognes

Jean, notre petit héros naît en 1962.
Sa mère, Marie, très jeune, rêve d'une autre vie que celle de serveuse de bar, au service d'un homme plus âgé qu'elle qui ne la respecte pas. Elle emmène Jean lorsqu'il a 6 ans, le dépose chez sa mère, Lucette, et part pour Paris en promettant de venir le chercher.
Jean et Lucette vont tout doucement s'adopter l'un l'autre et nous livrer une très belle histoire avec la tante Françoise, ses trois garçons, Lucien, l'ami de Lucette et facteur du village.
Un duo improbable et attachant pour une cure de bonne humeur garantie !

Jeannine S. :
La chorale des maitres bouchers par Louise Erdrich

De retour du premier conflit mondial, Fidelis Waldvogel, boucher de son état, épouse Eva, la fiancée enceinte d'un ami mort au combat. Et parce qu'il a vu un pain parfait en provenance d'Amérique, il quitte son Allemagne natale pour tenter sa chance dans ce grand pays capable d'une telle perfection. Il emporte avec lui une valise pleine de couteaux et de saucisses qui lui permettront de se nourrir et de payer son voyage. C'est à Argus, dans le Dakota du Nord, qu'il va s'installer, ouvrir sa boucherie et accueillir sa famille.

Colette une certaine France par Michel del Castillo

L'auteur s'intéresse à l'entourage de Colette, à la correspondance de celle-ci et la réalité qu'il nous fait entrevoir est assez éloignée de la légende, « Peu d'auteurs auront travaillé avec autant de persévérance à l'élaboration de leur mythe » dit-il.
Il ne s'agit pas seulement de petits détournements ou de petits arrangements avec la vérité, mais dans bien des circonstances Colette apparait dure, égoïste et rancunière. Les portraits que fait Michel del Castillo de Willy, de Mathilde de Morny, et surtout de Colette de Jouvenel dite Bel Gazou, sont autant de pierres dans le jardin de Colette. Il s'interroge sur le paradoxe d'une auteure qui chante si bien la nature mais aime surtout la vie mondaine, qui sait magnifiquement parler de Sido mais n'assiste pas aux obsèques de sa mère, qui chante les enfants mais qui ne fut pas une mère exemplaire. Il dit son amour de l'argent, son ingratitude, son ambition balayant tout.

Isabelle :
Le chant du rossignol par Kristin Hanah

Deux sœurs, deux destins et deux façons de survivre à la guerre et à l'envahisseur. Un grand roman sur l'amour, la liberté, les idéaux et sur le rôle des femmes pendant la guerre. Deux soeurs qui vont se battre chacune à leur manière pour leur survie, leur liberté, leur dignité, l'une impulsive, l'autre prudente, tour à tour agaçantes et touchantes, traversent la guerre avec un courage et une rage incroyables !

Le pigeon voyageur par Meir Shalev

Avant 1948 en Israël, 2 enfants apprennent à élever des pigeons voyageurs pour le Palmach (unité paramilitaire juive sioniste en Palestine) et échangent des missives entre Tel Aviv et un kibboutz du centre du pays. Le « Bébé » et « la Fillette » vont devenir des experts en colombophilie. Une histoire douce-amère dans laquelle les pigeons voyageurs transmettent aussi... l'amour

Que la terre se souvienne par Meir Shalev

Dans les premières années de ce siècle, des pionniers venus de Russie s'installent en Galilée, dans la vallée de Jezréel, où ils commencent à défricher une nouvelle terre, une nouvelle vie. Ainsi naît l'histoire, déjà devenue légendaire, des origines d'Israël.

Jeannine R. :
La liste de mes envies par Grégoire Delacourt

Tout le monde s'est un jour posé la question d'un gain faramineux et des conséquences sur la vie quotidienne. Et tout le monde s'est imaginé rayant ligne après ligne la liste des petits ou grands rêves qui sont «nos petites choses à faire », qui nous projettent à demain, à après-demain, dans le futur
La liste rédigée, elle se transforme avec le cheminement qu'implique une telle mésaventure! De discrets et raisonnables (ces petits riens preuves de notre existence), les désirs se font plus audacieux. Et malgré tout cela, Jocelyne ne peut passer à l'acte, parce que l'assouvissement de ces désirs laissera place aux envies, c'est à dire à la fin du rêve, et à l'éloignement du bonheur. Elle comprend rapidement cela : ce qui lui manque le plus ne s'achète pas.

Odile :
Une colonne de feu par Ken Follet

Même pour celui qui n'aime pas trop l'Histoire, Follet a un talent fou pour nous immerger dedans sans nous dégoûter, sans que l'on voit le temps passer, avalant les guerres de religions entre catholiques et protestants, suivant avec passion la diffusion dangereuse des bibles en langue anglaise (seul le latin était admis). Elles ne datent pas de maintenant, chacun aimant souligner que son culte est meilleur que celui de l'autre, qu'il vénère Dieu mieux que l'autre, qu'il respecte mieux les règles que son voisin,...
« Une colonne de feu » traite dans son ensemble de la montée du protestantisme et des guerres de religions. Cette approche constitue d'ailleurs le point fort de ce livre : une présentation chronologique croisée de l'irruption des idées de la Réforme dans chacun des pays et des réactions des pouvoirs de l'époque.

Le suspendu de Konakry par Jean Christophe Ruffin

Aurel Timescu, consul de France, d'origine roumaine, ayant fui le régime de Ceausescu, mal fagoté, peu considéré, insensible à la chaleur, pianiste doué, mais surtout hypersensible. Son empathie lui joue des tours. Son métier l'indiffère, lui qui se rêvait enquêteur de police. Mais voilà que dans la torpeur de Conakry, le cadavre d'un plaisancier français est découvert pendu au mat de son voilier. De son passage dans la diplomatie en tant qu'ambassadeur en Afrique à Dakar, Rufin a sans doute gardé tout le climat qui fait le sel de ce livre : la chaleur de la Guinée, le ronronnement de l'ambassade de France, le petit personnel français, les relations encore empreintes de paternalisme entre diplomates et autorités locales, la banalité des conversations d'expatriés

Hélène :
100% Chocolat par Katherine Khodorowsky

Il n'y a pas de résumé sur ce très beau livre qui nous raconte la saga du chocolat.
Se reporter au descriptif très détaillé fait par Hélène (en PJ)

Lucienne :
Terreur dans les vignes par Peter May

Des individus disparaissent et le plus souvent les enquêtes sont rapidement bouclées, voire bâclées, car les policiers sont persuadés que ces disparitions sont volontaires. Mais quand un disparu réapparait quelques années plus tard, sous forme de cadavre surgissant comme un épouvantail au milieu des vignes, ils sont bien obligés d'en convenir : il a été assassiné !
Enzo Macleod s'intéresse au meurtre de Petty, le célèbre critique qui, en un seul article pouvait ruiner la réputation des viticulteurs qui n'avaient pas eu le bonheur de lui plaire. Nombreux sont ceux que sa disparition n'avait pas attristés.

N'oublier jamais par Michel Bussi

Jamal Salaoui arrive à Yport en février 2014. Il est venu en vacances ici pour s'entraîner à courir sur les falaises d'Etretat. Alors qu'il est en train de courir, il aperçoit une écharpe rouge de marque Burberry (détail qui a son importance) accrochée aux branches et une jeune fille apeurée, la robe déchirée qui vient de se faire violer. En tentant de l'aider, il lui lance l'écharpe mais la jeune fille saute dans le vide devant ses yeux.

La drôle de vie de Zelda Zonc par Laurence Peyrin

Hanna Reagan vit dans un petit village d'Irlande avec son mari, Jeffrey, ancien reporter de guerre américain et actuellement écrivain. Elle élève la fillette de sa soeur, hôtesse de l'air. Elle se rend une fois par semaine en voiture dans la ville de Cork pour aller travailler dans son magasin d'artisanat. Pendant un de ses trajets, elle va être victime d'un terrible accident de la route. A l'hôpital, elle partage la chambre avec une vieille dame charmante, Zelda Zonk, non conventionnelle avec qui elle va se lier d'amitié ainsi qu'avec son fils.

Agnielle :
Les oubliés du dimanche par Valérie Perrin ***

Les oubliés du dimanche ce sont tous ces vieux, bien souvent abandonnés par leurs familles dans cet hospice de Milly, en Bourgogne. Justine y est aide-soignante. Elle les aime ces vieux. Et parfois elle collecte leurs histoires, comme elle le fait pour Hélène, 93 ans, pour ainsi leur relire et leur rappeler leurs vies. Car sa vie à elle, est décalée... parce qu'à 21 ans elle vit avec ses grands-parents depuis que son père et sa mère se sont tués dans un accident de voiture.

Christiane :
Khalil par Yasmina Khadra ***

Nous sommes ce funeste vendredi 13 novembre 2015, à Paris aux abords du Stade de France... Nul n'ignore les terribles événements qui vont entacher la capitale cette nuit là. Khalil, le « héros » de cette histoire, va faire partie des individus qui vont semer la terreur et la mort ... On va suivre le parcours de cet homme et les raisons qui l'ont mené là. L'occasion de réfléchir à des sujets brûlants, véritable fléau de notre société.
L'auteur prend donc un sacré risque puisqu'il offre un roman écrit à la première personne et se place sous l'oeil du terroriste.

Monique :
Le gang des rêves par Luca di Fulvio

New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d'Européens, la ville est synonyme de « rêve américain ». C'est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils.

D'espoir et de promesses par Françoise Bourdin

Entre le Canada et la France, la reconstruction d'une femme trahie. Anaba Rivière, une Française d'origine amérindienne, s'apprête à épouser Lawrence Kendall, un brillant avocat canadien. Le jour du mariage, devant le Palais de justice de Montréal, Anaba et sa sœur Stéphanie attendent en vain le marié.

Dans le silence de l'aube par Françoise Bourdin

Axelle Montgomery a 27 ans et tout semble lui réussir. Digne héritière d'une dynastie d'éleveurs et d'entraîneurs, elle dirige l'écurie familiale depuis que Ben Montgomery, son grand-père, lui en a confié les rênes. Le parfum des écuries, les envolées de sable, l'amour, le danger... un vrai régal !

Juliette :
Cette aveuglante absence de lumière par Tahar Ben Jelloun

Après l'attentat manqué de Skhirate en 1971, le roi Hassan II a condamné ses assaillants à la réclusion la plus sophistiquée.
L'auteur raconte,d'après le témoignage d'un ancien détenu, la captivité d'une poignée d'hommes oubliés pendant 18 ans au fond d'un "trou" à Tazmamart où seuls les rats, les scorpions, mais aussi la peur, la folie et la mort rodent. Les conditions de vie ou plutôt de survie sont inhumaines et insoutenables. Et là par la seule force de la foi et des livres (souvenirs d'anciennes lectures) le narrateur s'engage dans un combat inégal et désespéré contre le temps et la mort!

Partager cet article !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn