LOGO--CSC-FINAL

bandeaux-bibliotheque

café livres du 29 novembre 2017

CENTRE SOCIAL ET CULTUREL D’ARBENT 

RENCONTRES DE  CAFE LIVRES

Compte rendu  du 29 novembre  2017

Malgré un temps  incertain et froid, nous étions 12 autour de la table pour présenter les lectures de ce mois-ci. Une sélection très éclectique  mais toujours aussi intéressante pour les participants.

 

 

 

Lectures présentées  ce jour :

                

Maguie:                           Chanson douce de Leila Slimani

Livre déjà présenté lors de notre rencontre de novembre 2016

Jeannine R. :     La demi-pensionnaire de Didier Van Cauwelaert

Fraîcheur et tendresse, humour caractérisent ce roman, qui bien avant " Intouchables", présentait les difficultés d'être en fauteuil roulant de façon délicate et amusante.  Il nous (re)donne envie de nous bouger, se sentir vivant.

 

Hélène :            Bestiaire imaginaire de Julie Delcourt ***

Traversant les époques, du Moyen Âge à nos jours, cet ouvrage se propose de dresser un inventaire scientifique des êtres imaginaires à la manière d'un guide naturaliste traditionnel, en convoquant des créatures fantastiques ou réelles, ainsi que les nombreux hybrides, entre homme et animal, décrits par les navigateurs partis à la découverte de Nouveaux Mondes.

 Chacune des dizaines de créatures recensées dans ce bestiaire est magnifiquement illustrée par des oeuvres de William Blake, d'Odilon Redon, de Gustave Moreau, des miniatures perses ou turques, ou encore des gravures de tous les continents … 

Lucienne :                Rouge Brésil de Jean Christophe Ruffin

Nicolas Durand de Villegagnon, ça vous dit quelque chose ?

Non, ce n'est pas un nouvel homme politique sorti d'on ne sait quel chapeau !
C'est bien plus ancien. Villegagnon, chevalier de Malte, est envoyé au Brésil en 1555 pour y installer une nouvelle France, la « France antarctique », ainsi qu'il la nomme. 

Isabelle  :                        Mudwomen de Joyce Carol Oates

Regarde en toi-même et tu y trouveras la lumière...

Difficile de croire cette maxime des Quakers pour une femme dont l'enfance a été jetée dans la boue des marais des Adirondacks, par sa mère de surcroit. 
Il lui en a fallu du courage et de la volonté pour s'en sortir ! Recueillie par un couple quaker qui l'a dorlotée mais peut-être mal aimée, elle creuse sa voie intellectuellement et arrive sur les plus hautes marches de l'Université en étant élue première femme présidente

 Odile :              Femme à la mobylette de  Jean Luc Seigle                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Une histoire qui débute dans le désespoir d'une femme, Reine, acculée financièrement, et mentalement. Au chômage depuis un long moment, abandonnée par son mari, elle ne sait comment sortir du tunnel, et faire vivre décemment ses trois enfants... Jean Luc Seigle nous montre une nouvelle fois sa sensibilité et son attrait pour les femmes qui semblent abandonnées par tous.

 

L’expérience de Christophe Bataille

Avril 1961, dans le désert algérien. A trois kilomètres de ce point inconnu, une tour de cinquante mètres porte une bombe atomique. Le jeune soldat qui parle, accompagné d’une petite patrouille, participe à une expérience. Il est un cobaye, un survivant, un irradié sacrifié sur l'autel de la science dans le désert du Sahara lors des essais nucléaires.

Geneviève :        Le premier homme d’ Albert Camus

Jacques vit dans un quartier populaire  d’Alger avec sa grand-mère, femme autoritaire, sa mère murée dans le silence de sa surdité,  un oncle, sourd également. L'existence est dure, pauvre mais heureuse ; la lumière du ciel, la proximité de la mer, font oublier les soucis. Le père a été tué, loin de sa terre natale, durant la première guerre mondiale, en Bretagne. Jacques avait un an. Il se rendra sur sa tombe 40 ans plus tard puis partira à la recherche de ses traces. Qui était cet homme qu'il n'a pas connu ?

Jeannine S. :     Le garçon de Marcus Malto***

Le personnage central est mutique. Un garçon qui se complait dans le silence au point de se raconter à travers les paroles des autres.
Un héros du quotidien qu'on découvre à l'âge de 14 ans, alors qu'il n'est en contact, depuis sa naissance, qu'avec sa seule génitrice ; un jeune homme vierge de toute humanité ou presque. Une page presque blanche qui va commencer à s'écrire au gré des rencontres et d'un monde auquel il n'est pas préparé. Itinéraire d'un enfant pas toujours gâté.

 

                              La ronde de nuit de Patrick Modiano

Le héros du récit, qui reste anonyme tout au long de ce court roman, est un collabo qui pénètre un réseau de résistants. Ironiquement, ses camarades de la résistance lui demande d'espionner ceux-là même pour lesquels il a rejoint ce groupe. Agent double, agent triple, mi-héros mi-lâche, il en vient à douter de son identité.
Comme dans tous les romans de Modiano, le Paris de la collaboration est nocturne, nébuleux, incertain, comme les personnages qui le hantent.

 

 Monique :          La fille de Brooklyn  de Guillaume Musso

A Antibes. Raphaël et Anna vont se marier dans quelques semaines.
Au moment où il insiste pour qu'ils ne se cachent rien, elle lui révèle une photo qui dévoile un aspect de sa personnalité qui apparaît comme démoniaque à son fiancé. Là commence l'aventure et ses rebondissements multiples qui vont nous conduire à Paris, en Alsace, à Brooklyn et d'autres endroits des USA.

 

Nicole :                          La caresse de l'ortie de Christine Bage Limoges                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Un livre très émouvant de la première à la dernière page, qui parle d'amour, de haine, de naissance et de deuil. Et les relations personnelles. Ces relations avec tous ceux que l'on aime, tous ceux avec qui l'on parcourt un bout de route, tous ceux qui nous emmènent plus loin

 

                         Mirage  de Douglas Kennedy

Connait-on vraiment la personne avec laquelle on vit ? Pour Robyn la réponse est évidente et pourtant… Elle est mariée à Paul, artiste bohème et irresponsable, pour qui l'argent n'a qu'un seul intérêt, être dépensé. Lorsque Paul lui propose un voyage au Maroc, passée l'inquiétude de cette dépense imprévue, Robyn y voit l'occasion de profiter de la vie et peut-être de faire cet enfant qui lui manque tant.

 

                         Une chance de trop   d’Harlan Coben

Marc Seidman est chirurgien de son état. Il vit avec sa ravissante femme Monica, et leur bébé Tara. Mais dans ce tableau trop parfait, un évènement va bouleverser sa vie. Marc se fait tirer dessus, chez lui, et sa femme est abattue. Leur fille Tara disparaît. Marc échappe de peu à la mort, et, fou de chagrin, il n'a de cesse de chercher sa fille. Sa vie bascule alors dans un cauchemar d'où il va lui être difficile de sortir. L'enquête soulèvera bien des secrets.

    Juliette :       Visages de  Jesse Kellermann    

La plus grande œuvre d'art jamais créée dort dans les cartons d'un appartement miteux abandonné par son locataire. Ethan Muller, un galeriste new-yorkais, décide aussitôt d'exposer ces étranges tableaux, qui mêlent à un décor torturé, d'innocents visages d'enfants. Le succès est immédiat, le monde crie au génie. Mais un policier à la retraite croit reconnaître certains visages : ceux d'enfants victimes de meurtres irrésolus

Ce mois-ci votre sélection s’est portée sur les livres marqués par *** 

Bonne lecture à vous toutes et RV le 17 janvier 2018

 

Partager cet article !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn