LOGO--CSC-FINAL

bandeaux-bibliotheque

CAFE LIVRES DU 12 FEVRIER 2020

Merci à tous les 15 participants, qui rendent ces « réunions » si enrichissantes et je me répète encore, auxquelles nous prenons beaucoup de plaisir à échanger. Merci de votre fidélité.

Les lectures de ce mois-ci :

Anny : Le liseur de 6h27 par Jean Paul Didier Laurent
Employé discret, Guylain Vignolles travaille au pilon, au service d'une redoutable broyeuse de livres invendus, la Zerstor 500.
Il mène une existence maussade mais sur le chemin du travail, Guylain lit aux passagers du RER de 6 h 27 quelques pages rescapées de livres voués à la destruction, les feuillets sauvés la veille des dents de fer de la machine ....
"Peu importait le fond pour Guylain. Seul l'acte de lire revêtait de l'importance à ses yeux. Il débitait les textes avec une même application acharnée. Et à chaque fois, la magie opérait. Les mots en quittant ses lèvres emportaient avec eux un peu de cet écœurement qui l'étouffait à l'approche de l'usine."
«Voilà, on voulait vous dire, on aime bien ce que vous faites. Ça nous fait drôlement du bien.
Ça va bientôt faire un an que Josette et moi, on vient vous écouter tous les lundis et jeudis matin.»
Ce curieux passe-temps va l'amener à faire la connaissance de personnages hauts en couleur qui cherchent, eux aussi, à réinventer leur vie. Un concentré de bonne humeur, plein de tendresse et d'humanité.

Lire la suite : CAFE LIVRES DU 12 FEVRIER 2020

Café-livres du 13 novembre 2019

    Beaucoup d'absentes, premiers frimas, premiers rhumes et autres RdV.

    Nous  accueillons ce jour une nouvelle lectrice, Chantal, à qui nous souhaitons la bienvenue et espérons qu'elle se sente à l'aise parmi nous                                     et apprécie   nos échanges.

                Prochaine rencontre de café-livres de 9h à 10h30:     mercredi 11 décembre 2019

 

Jeannine S. :      Une année à la campagne par Sue Hubbel
Un jour, Sue Hubbell, biologiste de formation, ayant travaillé comme bibliothécaire, lasse de vivre en marge de la société de consommation de l'Est américain, décide de changer de vie. Avec son mari, elle part à la recherche d'un endroit où ils pourraient vivre loin des villes, suivant l'exemple du poète Thoreau. Après avoir cherché, ils trouvent cette ferme dans les monts Ozark, au sud-est du Missouri, et, ne connaissant rien à l'agriculture ni à l'élevage, ils décident de créer une "ferme d'abeilles ". Alors commence pour Sue Hubbell une aventure dont elle n'imagine pas les conséquences. Les saisons, les années passent, maintenant dans la solitude car son mari l'a quittée, et cette femme qui n'avait de la nature qu'une connaissance théorique découvre lentement l'immensité de l'univers qu'elle s'est choisi : sur ces quelques hectares de collines où, depuis la disparition des Indiens Osages, aucun être humain ne s'est vraiment arrêté, la vie a établi ses lois et ses règles, tissant un réseau de dépendances entre tous les habitants : les plantes, les insectes, les araignées, les serpents, les oiseaux, les mammifères, et même les parasites et les bactéries. L'entrée dans ce monde n'est pas simple. Pour Sue Hubbell, c'est un véritable bouleversement.

Lire la suite : Café-livres du 13 novembre 2019

CAFE LIVRES du 15 janvier 2020

Très bonne reprise pour cette rentrée avec 14 participants, ayant tous plusieurs livres à présenter ; nous avons dû nous contenter d'une seule lecture, faute de temps.
Les lectures de ce mois-ci :
Anny : Miss Islande –Audur Ava Olafsdottir
Déjà présenté en novembre 2019 par Maguie.


Isabelle : L'homme indigo par Muriel Lecou Sauvaire
Cyril, jeune interne en réanimation néonatale à l'hôpital Necker, se rend en Bretagne pour l'enterrement de sa mère, Elsa. Une femme différente, solitaire et éthérée, autrefois mise au ban de son village paimpolais pour d'obscures raisons. Avec son amie d'enfance, il trouve des cahiers ayant appartenu à la défunte et découvre que pendant des années, sa mère a tenu un étrange journal. Elle a pris la plume à la place de son fils, s'immisçant dans son esprit et relatant sa vie comme si c'était la sienne. Cette mère qu'il connaissait si peu... qui était donc Elsa en définitive ? Une criminelle ? Une sorcière ? Cyril décide de partir à la recherche d'un passé ancré dans une Bretagne colorée, authentique et sauvage, où le silence pèse, la souffrance se tait et la rumeur villageoise gronde.

Lire la suite : CAFE LIVRES du 15 janvier 2020

Café livres du 16 octobre 2019

Prochaine rencontre de café-livres de 9h à 10h30:
mercredi 13 novembre 2019
Rappel : ces résumés sont présentés régulièrement sur le site  https://fr-fr.facebook.com/pg/Centre-Social-et-Culturel-dArbent
                                                              *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
La rentrée littéraire automne 2019, a été commentée en ouverture de note café livres de ce jour. Quelques ouvrages sélectionnés par les libraires de la librairie Montbarbon, ont été présentés aux lectrices, malheureusement, toutes nos réservations n'étaient pas arrivées ce matin. Nous espérons pouvoir vous donner leur disponibilité d'ici huit jours afin de venir emprunter ces livres à la bibliothèque. Parmi les auteurs retenus, on notera :
Lionel Duroy- Brigitte Giraud- Natacha Appanah- Jeanne Benameur- Claire Berest- Bérengère Cournut-Hélène Gaudy –Akira Mizubayashi- Odile d'Oultremont- Gaby Valentine- Sylvain Prudhomme – Sorj Chalandon – Jim Fergus-Richard Wagamese – Ragnar Jonasson .... et plein d'autres auteurs.
Quant aux livres présentés ce jour, toujours autant de diversité, ce qui fait la richesse de nos rencontres.

Jeannine S. : Les noces Barbares   par Yann Queffélec
Fruit d'une alliance barbare et d'un grand amour déçu, Ludovic, enfant haï par sa trop jeune mère — Nicole — et ses grands-parents, vit ses premières années caché dans un grenier.
La situation ne s'arrange guère après le mariage de Nicole avec Micho, brave et riche mécanicien qui cherche à protéger Ludovic. Hantée par ses amours brisées, sombrant dans l'alcoolisme et méprisant son mari, la jeune femme fait enfermer son fils dans une institution pour débiles légers. Mais Ludovic est loin d'être le crétin qu'on suppose. Il ne cesse de rêver à sa mère qu'il adore autant qu'il la redoute. Même une première expérience amoureuse ne parvient pas à l'en détourner. Son seul but, son unique lumière : la retrouver.
S'enfuyant un soir de Noël, il trouve refuge sur la côte bordelaise, à bord d'une épave échouée, écrit des lettres enflammées qui restent sans réponse. Et c'est là que va se produire entre Nicole et son fils une scène poignante et magnifique de reconnaissance mutuelle.

Lire la suite : Café livres du 16 octobre 2019

Café livres du 13 décembre 2019

Les bénévoles de la bibliothèque vous souhaitent de très joyeuses fêtes de fin d'année ainsi qu'une excellente année 2020. Qu'elle vous garde en bonne santé, et vous apporte beaucoup de joies et bonheur auprès des êtres qui vous sont chers.

                                             Prochaine rencontre de café-livres de 9h à 10h30:     mercredi 15 janvier 2020

Les lectures de ce mois-ci :


JEANNINE S. :               LE ROUGE VIF DE LA RHUBARBE - par AUDUR AVA OLAFSDOTTIR 
La petite Ágústína, à son habitude, est descendue seule sur la plage à l'aide de ses béquilles et la force de ses bras pour méditer sur l'inconstance de la vie. Il y a longtemps que sa mère, universitaire émérite partie explorer les espèces migratoires aux antipodes, l'a confiée à la bonne Nína, experte en confitures de rhubarbe, boudins au sang de mouton et autres délices. Avec pour père de substitution épisodique Vermandur le bricoleur au grand cœur, celui-là même qui vit accoucher en catastrophe la mère célibataire d'Ágústína sur la banquette arrière de sa vieille automobile.
Happée par son monde intérieur, Ágústína fait bonne figure, se mêle volontiers aux activités puériles ou têtues des adultes, subit avec une dignité de chat la promiscuité désobligeante des collégiens, chante d'une voix de séraphin dans un orchestre amateur et se découvre ange ou sirène sous le regard amoureux d'un garçon de son âge. Mais Ágústína fomente elle aussi un grand voyage : l'ascension de la Montagne, l'élévation qui lui donnera assez de cœur au ventre pour accepter sa destinée...

Lire la suite : Café livres du 13 décembre 2019

Partager cet article !

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn